Vin de copain fait un petit détour en Côte-Rôtie

Enfin de retour ! La vie s’est beaucoup bousculée ces derniers mois. Je travaille maintenant à Paris comme assistant chef sommelier à La Table du Lancaster.  Après 8 mois d’attente, me voici de retour pour vous parler de notre passion commune qui est le vin. Aujourd’hui, j’ai décidé de revenir en beauté avec un article sur la Côte-Rôtie.

Un détour dans le Rhône

Situé à 30 km au sud de Lyon avec son vignoble en coteaux et des parcelles étonnamment uniques par leurs terroirs et leurs diversités, la Côte Rôtie est une appellation du nord de la Vallée du Rhône. Obtenue grâce à un cépage unique ou presque la Syrah, unique ou presque tout simplement parce que l’aire d’appellation autorise l’utilisation de 20% de viognier. Faisons un petit détour à Ampuis la capitale de la Côte-Rôtie, en passant par Saint Cyr sur Rhône et Tupins Semons pour vous montrer ce terroir exceptionnel.

Son vignoble s’étend sur un terroir composé, au nord, des terrasses de micaschistes de la Côte Brune et, à l’extrême sud, de gneiss ou granite pour la Côte Blonde. La «brune » a la réputation de produire un vin plus tendre et la «blonde » un vin plus vivace.

La Côte-Rôtie est composé de 73 lieux dits différents. Parmi les plus connus et les plus réputés la Mouline, la Turque et la Landonne ont fait la renommée de la maison Guigal en faisant des mono-parcelles. Les 70 autres lieux dits ne sont pas en reste, un producteur tel que Jean Paul Jamet en assemble 20 dans sa Côte-Rôtie classique alors autant dire que toutes les parcelles sont uniques et importantes.

La palette d’arômes est grande sur des fruits noirs intenses, des notes de fleurs comme la violette, des notes d’épices soutenues comme le poivre noir, la réglisse et le cacao et avec des tannins parfois durs parfois délicats tout en rondeur sur une acidité intense .

Plus de 60 vignerons vivent aujourd’hui grâce à cette appellation. Les plus renommés sont Gangloff, Jamet, Clusel Roch, Ogier et Vernay. Avec également les négociants les plus connus de la Vallée du Rhône tel que Guigal, Chapoutier et Jaboulet.

Une Côte-Rôtie peut se garder facilement 15 ans couchée afin que le bouchon reste bien imbibé dans un lieu inferieur à 20 degrés et sombre de préférence. Privilégiez le carafage  violent dans la jeunesse en le laissant se reposer 2 à 3 heures.  Pour les Côte-Rôtie de plus de 10 ans un décantage délicat permettra de séparer le vin de son dépôt et d’optimiser son caractère. La température de service doit être de 14 à 16 degrés. Une Côte-Rôtie accompagne parfaitement avec beaucoup d’équilibre les gibiers en sauce et les viandes rouges grillées .

Alors laissez-vous tenter par cet harmonieux vin doté de beaucoup d’histoires de vignerons, de passion et d’un terroir d’exception.

Publicités

Vin de copain vous explique comment lire une étiquette de vin

Blog sur le vin

Aujourd’hui le blog du vin vous parle de la lecture d’une étiquette de vin.

Une étiquette de vin est souvent remplie de motifs, de mots et de logos. Elle explique l’origine du vin, l’emplacement exact du terroir, le millésime mais une attention particulière est portée sur le design de l’étiquette, en effet elle doit donner envie aux consommateurs

d’acheter ce vin. Beaucoup de consommateurs choisissent un vin par l’étiquette car si elle est jolie le vin sera forcément bon et malheureusement ce n’est pas toujours le cas.

Une étiquette doit être claire, précise et pour qu’elle soit commercialisée, il y a 5 mentions obligatoires à faire apparaître.

Les mentions obligatoires

– Le volume de la bouteille (ex 750 ml ou 75cl)

– Le degrés alcoolique

– La catégorie du vin par exemple si c’est un AOC, un vin de pays ou un IGP

– Le nom et l’adresse du responsable légal du vin

– Quelques mentions sanitaires comme le logo d’une femme enceinte, la contenance des sulfites…

Les mentions facultatives

– 99% du temps le millésime est indiqué mais cependant il n’est pas obligatoire

– Le nom de la cuvée (ex : Vieilles vignes, cuvée prestige…)

– Le cépage

– Le nom du domaine ou de la marque (ex : Domaine Caze)

– Le classement ; si c’est un premier cru, grand cru ou nom d’un terroir

– Le mention « mise en bouteille à la propriété »

– La mention « AB » qui spécifie si le vin est issus de raisins de l’agriculture biologique.

Certaines bouteilles ont également une contre étiquette qui indique généralement le style du vin ; les arômes, la température de service et même l’histoire du domaine et du vigneron.

En conclusion, acheter ce qui vous fera plaisir mais n’oubliez pas qu’une étiquette rustique, sobre offre parfois un vin magnifique.

N’hésitez pas à contacter « vin de copain » pour plus d’informations sur les étiquettes de vin.

Le blog du vin s’intéresse aujourd’hui au Pinot Noir

Après plus d’un mois d’absence, nous sommes de retour (enfin !!) et nous consacrons aujourd’hui un article sur le Pinot noir.

Elégant, fin, souple, pur et mystérieux, le Pinot Noir est un des cépages le plus cultivé dans le monde mais aussi un des plus fragile et difficile à cultiver.

En France il est  présent en Alsace, Champagne, Vallée de la Loire, Languedoc mais surtout en Bourgogne où il est le cépage roi des Vins de Bourgogne.

Mais si ce cépage est aussi impressionnant c’est surtout qu’il sait s’adapter à tous les types de sol et climat. Ainsi il est donc possible de le retrouver en Suisse, Allemagne, Autriche, Italie, mais aussi en Grèce et dans les pays appelés « Nouveau monde » comme l’Australie, la Nouvelle Zélande, Le Canada, l’Afrique du Sud et les Etats Unis.

Zoom de vin de copain sur les arômes

La palette est très large pour le Pinot Noir. Les arômes de cerises, cassis, framboises et d’églantine dominent mais on peut aussi retrouver des arômes plus soutenus comme le poivre, le cuir et la réglisse.

Le Vieillissement du Pinot Noir

Si en Alsace ou en Allemagne le Pinot Noir est souvent à boire dans sa jeunesse, les Bourgognes et les Pinot Noir d’Océanie peuvent vieillir avec beaucoup de tendresse et dévoiler des arômes inconnus. Ainsi on peut facilement garder un Grand Cru de Bourgogne pendant plus de 20 ans !

Un Pinot Noir peut en cacher un autre : les autres noms du Pinot Noir

En Allemagne vous le trouverez sous le nom de Spätburgunder. En Autriche c’est le Blauburgunder, en Italie, le Pinot Nero. Mais attention au cépage « Pinotage » d’Afrique du Sud n’est pas un Pinot pur mais un croisement entre le Pinot Noir et le Cinsault.

Le blog du vin vous souhaite une bonne dégustation et une bonne découverte. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires sur notre blog Vin de Copain.

Zoom de vin de copain sur : Les vins des côtes d’auvergne

Situe en plein centre du Massif Central, le vignoble des côtes d’Auvergne est peu connu mais mérite d’être reconnu produisant des vins blancs, rouges et rosés. Ce vignoble a obtenu l’AOC en 2010 et joue maintenant dans la cour des grands.

Le vignoble des côtes d’Auvergne en chiffres

  • 5 Crus
  • 460 Hectares sur 53 Communes suivant le cours de l’allier
  • 16000 Hectolitres de Production annuel
  • 1816 Vignerons environ

Les Crus

  • Madargue (12 ha)
  • Chateaugay (64 ha)
  • Chanturgue (6 ha)
  • Corent (32 ha)
  • Boudes (45 ha)

Les terroirs et cépages

Un climat oceanique dégradé par une influence montagnarde est favorable à la culture du Gamay du Pinot Noir et du Chardonnay les trois cépages autorisés dans le décret de l’ AOC des côtes d’Auvergne poussant sur des sols argilo-calcaires et sablo-siliceux.

Pour Conclure

Le cru de Boudes se situe entre 400 et 500 mètres d’altitude. C’est un cru ancestral cultivé depuis le temps de Vercingétorix, possédant le plus beau terroir auvergnat pour cultiver le pinot noir mais surtout le Gamay noir a jus blanc il donne des vins souvent très gourmands et parfois même beaucoup plus équilibrés que les Gamay du beaujolais.
Des vins élégant, sec, gourmand pour des prix dérisoires en bref le vin de copain idéal pour cet été, alors à vos bouteilles et bonne dégustations.

Zoom de vin de copain sur les Vins du Berry

Situé au centre de la France et faisant partie des Vins du Val de Loire, le Berry a aujourd’hui quelques AOC très prestigieuses et reconnues dans le monde entier.

Les cépages

– Le Sauvignon est l’emblème des blancs du Berry

Le Chasselas utilisé pour l’AOC Pouilly sur Loire

Le Pinot noir est utilisé majoritairement pour les vins rouges

Le Gris Meunier ou Pinot Meunier rarement utilisés mais présents dans certain rosés

Les AOC et leurs couleurs

Le Sancerre produit des vins blancs, rouges et rosés comme le Menetou-Salon et le Reuilly ; Le Pouilly fumé,  le Pouilly sur Loire et le Quincy sont quant à eux cultiver uniquement en blanc.

Le points commun des vins blanc

A l’exception du Pouilly sur Loire, le point commun de ces vins est le Sauvignon.

En effet, il s’agit de mon point de vue, le meilleur terroir pour cultiver ce cépage. Original, fin, nerveux, minéral et plein de fruit, la gamme d’arômes du Sauvignon est large et complexe implanté sur ces sols d’argilo-calcaire et argile à silex.

Quelques vignerons d’exception

– Didier DAGUENEAU avec le blanc fumé de Pouilly

– Gérard BOULAY avec le Sancerre

– François COTAT avec le Sancerre

– Vincent PINARD avec lui aussi le Sancerre

– Henry PELLE avec le Menetou Salon

– Domaine de BEL AIR avec le Pouilly fumé

– Domaine de COUDRAY avec le Quincy

– Jamain DENIS avec le Reuilly

Pour terminer, le Berry possède un trésor surtout concernant les vins blancs et avec un prix très raisonnables et facile pour accompagner les plats simples ou plus complexes.

Et pour vous Mesdames, sachez que les vins du Berry sont les plus diététiques du monde !!

Alors bonne dégustation et à bientôt sur le blog du vin.

Vin de copain vous parle aujourd’hui de la température de service du vin

Pour déguster un vin à sa juste valeur, il est impératif de le déguster à une bonne température. Nous voyons très souvent les vins blancs servis trop frais et les vins rouges trop chambrés.

Comme pour pratiquer un accord plusieurs critères rentrent en compte pour réussir sa dégustation à la bonne température.

Les erreurs à ne pas commettre

Attention à ne jamais servir un vin blanc ou champagne trop froid. Vous perdrez tous les arômes et la finesse du vin et par contre exagéra la dureté à l’inverse un vin rouge servi trop chaud sera dominé par l’alcool et deviendra plus riche et déséquilibré.

Ensuite, ne jamais accélérer le processus de refroidissement ou réchauffement d’un vin (par exemple mettre le vin blanc dans le congélateur ou le vin rouge à côté du radiateur) car c’est le meilleur moyen pour casser les aromes du vin.

Les accessoires à utiliser

Un thermomètre de cuisine peut être parfait pour contrôler la température mais il doit avoir une tige de 20cm pour bien tester le cœur de la bouteille.

Le traditionnel seau à glace ; l’eau froide est le meilleur moyen pour faire descendre la température d’un vin.

La gaine isothermique ; elle est souvent composé en 2 parties en plastique et permet non pas de faire redescendre en température mais de maintenir la température.

Les exemples

Les vins blancs

Vins secs et fruités du type Muscadet, Touraine Sauvignon la bonne température se situe entre 6 et 8°C

Vins gras et aromatiques du type Condrieu, Alsace, Chablis la bonne température se situe entre 11 et 13°C

Vins riches et complexes comme les Grands Bourgogne, Hermitage la bonne température se situe entre 13 et 14°C

Vins liquoreux du type Sauternes, Anjou, Muscat la bonne température se situe entre 6 et 9°C

Vins mousseux comme le Champagne, Crémant la bonne température se situe entre 7 et 9°C

Les vins rouges

Vins jeunes et légers du type Touraine, Beaujolais la température doit se situer entre 12 et 14°C

Vins jeunes et puissants comme le Bordeaux, Vallée du Rhône, Vin du sud la température doit se situer entre 15 et 17°C

Vins agés du type Bordeaux, Bourgogne la température doit se situer entre 18 et 19°C

– Vous pouvez déguster les rosés entre 7 et 10°C

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour déguster votre vin à la bonne température. Alors à vos bouteilles et bonne dégustation !

Et surtout n’hésitez pas à me laisser vos commentaires !

Zoom de vin de copain sur le vignoble vendéen

C’est en 1984 que la région de la Vendée a reçu son AOVDQS. Depuis, cela a beaucoup évolué car le 11 Février de cette année, le terroir de cette région a été couronné de la prestigieuse AOC.

Le vignoble Vendéen en chiffre

  • 5 zones distinctes :

– Vix

– Pissotte

– Mareuil

– Brem

– Chantonnay

  • 500 hectares d’encépagement
  • 30 000 hectolitres

L’encépagement

  • Les vins blancs

– Le Chenin appelé en Vendée « Franc Blanc »

– Le Sauvignon

– Le Chardonnay

– Melon de Bourgogne

– Grolleau Gris

  • Les vins rouges

– Gamay

– Pinot Noir

– Negrette

– Cabernet Franc

– Cabernet Sauvignon

Pour résumer sur le vignoble Vendéen

Les fiefs vendéens méritent d’être connus car les vins sont frais, purs et droits. De plus ils s’accompagnent facilement avec des mets simples. Concernant le prix des bouteilles de vin, il est  faible compte tenu de sa qualité, compter 8 à 13 € en moyenne pour une bouteille.

Pour les amateurs de vin bio beaucoup de vignerons vendéens travaillent en agriculture biologique et la plupart de ces vins sont fabuleux.

Quelques vignerons d’exception de la région vendéenne

Jérémie Mourat

Domaine Saint Nicolas « Thierry Michon »

Domaine Prieuré La Chaume

Beaucoup de petites régions françaises font du très bon vin, plutôt que de choisir un grand nom du vin faites vous plaisir en achetant et essayant une bouteille de ces vignerons, vous y trouverez surement des trésors.